514-858-6484 / 1-877-858-6484
514-858-6484 / 1-877-858-6484

Le choix des instruments

Troubles associés à la dysphasie

Il dépendra essentiellement de la problématique à évaluer en lien avec le motif pour lequel l’enfant est référé. Les évaluations strictement psycholinguistiques faites de façon indépendante du reste du développement intellectuel n’ont que peu de valeur prédictive. Une évaluation neuropsychologique doit donc inclure un bilan des fonctions intellectuelles de l’enfant ; des tests de raisonnement non verbal, de langage, de mémoire et d’attention, de perception, de motricité viennent généralement compléter l’évaluation. Le choix de ces instruments devrait pouvoir mettre à jour le type de traitement d’information (processus séquentiel ou simultané) privilégié par l’enfant, la qualité des modalités verbales et non verbales qu’il utilise et l’efficacité respective des canaux sensoriels (auditif, visuel, kinesthésique ) préservés. Si nécessaire, l’évaluation devrait permettre l’examen des fonctions exécutives, du rendement scolaire et de la personnalité.

Observation de l’enfant

L’observation judicieuse des comportements de l’enfant pourra informer le clinicien sur la présence ou non de signes caractéristiques rapportés généralement chez les enfants dysphasiques. Quelquefois les problèmes de comportement décrits en classe disparaissent complètement dans cette relation diadique où le clinicien peut tenir compte du rythme de l’enfant et mieux le respecter. En effet, les méthodes proposées par l’enseignant peuvent ne pas être adaptées aux troubles spécifiques de l’enfant qui se sent rapidement en échec et peut développer des troubles de comportement. Dans la classe, il a du mal à suivre, on l’accuse d’être un paresseux, son estime de lui même déjà sous le talon est encore plus enfoncée.

Par Francine Lussier, Ph.D.
Neuropsychologue
Directrice des activités cliniques et scientifiques au Centre de formation CENOP Inc.
Professeure associée au Département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

Retour à la fiche Troubles associés à la dysphasie