514-858-6484 / 1-877-858-6484
EN
514-858-6484 / 1-877-858-6484
EN

Intervention Troubles du spectre de l'autisme (TSA)

Intervention Troubles du spectre de l'autisme (TSA)

Les troubles du spectre de l'autisme (TSA)

Les troubles du spectre de l’autisme sont des troubles neurologiques qui affectent principalement les relations sociales et la communication chez l’enfant. Ces troubles se manifestent aussi par l’apparition de comportements atypiques (inhabituels) et le développement d’intérêts restreints chez le jeune ou l’adulte qui en est atteint.

Le nombre et le type de symptômes, le degré de gravité de ces derniers, l’âge de leur apparition et le niveau de fonctionnement varient d’une personne à l’autre mais les difficultés de comportement, de communication et d’interactions sociales sont les manifestations communes aux troubles du spectre de l’autisme.

Informez-vous auprès de la coordonnatrice des services cliniques : (514) 858-6484 ou cenop@cenop.ca

Les TSA englobent aujourd'hui tant les troubles autistiques, que le syndrome d'Asperger ou encore le TED-ns

On parlait auparavant de « troubles envahissants du développement » (TED), expression générique référencée dans le DSM-IV, qui englobait les troubles suivants : le trouble autistique (ou autisme), le syndrome d’Asperger, le trouble envahissant du développement – non spécifié (TED-NS), le syndrome de Rett (SR) et le trouble désintégratif de l’enfance (TDE). Dans le DSM-V, le syndrome de Rett et le trouble désintégratif de l’enfance ne font plus partie de la catégorie des troubles du spectre de l’autisme.

Les manifestations

Trouble autistique

D’après les critères diagnostics, voici les principales manifestations des troubles du spectre de l’autisme :

  • Difficulté de compréhension et d’utilisation des signaux et des codes sociaux
  • Expression gestuelle déficitaire ou absente (par exemple, pointage du doigt pour s’exprimer)
  • Difficulté à partager ses pensées et ses sentiments
  • Difficulté à savoir quand et comment se joindre à une conversation
  • Contact visuel fuyant
  • Manque d’intérêt pour partager ses jeux ou ses plaisirs
  • Absence de comportements d’anticipation (par exemple, tendre les bras lorsqu’un parent s’apprête à les prendre)
  • Absence de geste de sollicitation aux jeux
  • Absence de jeux de mimes, de cache-cache
  • Difficulté à interpréter les émotions correspondantes aux mimiques des interlocuteurs
  • Difficulté à s’exprimer verbalement
  • Intérêts circonscrits
  • Utilisation inhabituelle des jouets (par exemple, attention dirigée sur une seule partie du jouet, alignement)
  • Intolérance face aux changements et situations nouvelles
  • Besoin inflexible de respecter certains rituels ou routines
  • Répétition mot à mot des consignes données
  • Mouvement répétitif du corps (balancement, agitation rythmique des mains, etc.)
  • Fascination pour certaines stimulations sensorielles (par exemple, regarde, touche ou sent les objets de façon excessive)
  • Hypersensibilités sensorielles (par exemple, intolérance aux bruits forts)

Un retard intellectuel ou un retard de langage peut être ou non associé.

Approche et traitements

Le degré de sévérité des symptômes et le niveau de fonctionnement des jeunes qui présentent un trouble est si hétérogène d’un cas à l’autre que la rééducation est conséquemment très diversifiée. Il est important de comprendre que la rééducation a comme objectif premier la diminution de l’impact au quotidien des déficits cognitifs, des difficultés de communication et de socialisation qui caractérisent les enfants TSA plutôt que leur normalisation.

L’évaluation neuropsychologique permettra d’orienter l’enfant vers les ressources appropriées dépendamment des objectifs d’intervention soulevées lors de cette dernière. Ainsi, l’enfant peut être référé en orthophonie, ergothérapie, en orthopédagogie, en psycho-éducation, en psychologie ou encore d’orienter le jeune et sa famille vers des services spécialisés, que ce soit au CENOP ou à l'extérieur.

L'évaluation des troubles du spectre de l'autisme TSA au CENOP

L’évaluation du CENOP permet de poser le diagnostic psychologique des troubles du spectre de l’autisme (TSA) et de valider ou non la présence d’une déficience intellectuelle associée.

Pour ce faire, le neuropsychologue cible l’ensemble des sphères cognitives tout en accordant une grande importance aux sphères de la communication, de la socialisation et aux comportements atypiques présents depuis la petite enfance. L’entrevue avec les parents est essentielle pour recueillir toutes les informations nécessaires pour dresser un portrait juste de l’enfant et de ses symptômes. L’utilisation de questionnaires remis aux parents et aux différents intervenants permet aussi d’identifier les comportements atypiques, répétitifs ou les intérêts restreints de l’enfant dans ses différents milieux de vie.

CENOP

L’évaluation des troubles s’appuie également sur l’utilisation d’outils de dépistage (au CENOP, des neuropsychologues sont formés pour l’utilisation de l’ADOS) reconnus des chercheurs et des cliniciens pour appuyer le diagnostic psychologique.